Nos aventures du 16 au 19 Novembre 2018 : Arrivée au LAOS par Na Meo / Nam Soi

Vendredi 16 Novembre 2018 : Trajet Nam Soi / Sam Neua

Petit rappel : A ce moment là, tout va bien, nos passeports ont bien été tamponnés, nous venons de quitter le Vietnam.

IMG_5588

L’endroit est désertique, on marche quelques centaines de mètres sans apercevoir le poste frontière côté LAOS…Mais où va-t-on? On continue, il fait chaud, il est environ 13H15…on finit par enlever les housses de protection de nos sacs afin de pouvoir les rouler et non les porter. C’est plus facile comme ça! Surtout pour Yann…qui est notre porteur officiel!!

 

On contourne un virage et que voit-on : LE POSTE FRONTIERE. Youpi!!! Allez on y va tout confiant, nous n’avons pas entendu dire quoique ce soit sur ce passage de frontière.

 

Pour commencer le douanier nous demande 31 Dollars par personne au lieu de 30. A et pourquoi ? Bon ok vous allez dire 1 Dollar c’est rien, mais franchement un tarif doit être respecté mais nous sommes en Asie, ne l’oublions pas. Allez zou, ok mon petit monsieur, voici 124 Dollars. Et là, SURPRISE : il nous sort FAKE MONEY pour 2 billets de 20! (D’un ton pas du tout rigolo vous vous en douterez).

Heu nous n’avons pas d’autres Dollars (erreur : ne pas prévoir large), comment fait-on? Je fouille, il me reste des DONGS (Monnaie Vietnamienne), suffisamment pour remplacer un billet de 20 Dollars. Il accepte nos dongs et après avoir pas mal insisté, il gardera le billet de 20 Dollars le moins abîmé. C’est bon ça c’est fait! Et là il nous fait signe de passer à la fenêtre d’à côté où un autre « gentil Monsieur » nous attend et nous demande 1 Dollar par personne au nom de je ne sais plus quoi. Bref une belle arnaque encore une fois.

Là on se demande comment on va pouvoir payer ce bakshich, nous n’avons plus de Dongs, il nous reste juste le billet de 20 Dollars que son collègue n’a pas accepté. On tente le coup, on lui donne, il a bien vu son collègue qui nous l’avait refusé mais lui : IL ACCEPTE et TANT MIEUX!

On a nos VISAS pour 30 jours au LAOS

Il est environ 14h, on se retrouve côté LAOS et c’est complètement désert, pas d’habitation, pas de voiture, pas de « boui-boui », juste une station service fermée.

Comment faire pour partir de là?

On leur demande d’appeler un taxi pour faire les 60 Kms qui nous séparent de notre 1ère étape SAM NEUA. Ils refusent, font semblant de ne pas comprendre, bref ils ne sont pas très coopératifs. Je tente même de leur dire que Louna a une maladie (ce qui n’est pas vrai bien-sûr), qu’elle doit absolument être dans une grande ville pour recevoir son traitement dans quelques heures….Rien n’y fait. Ils s’en foutent clairement! Ils finissent par nous dire qu’un bus devrait passer dans l’après midi mais ils ne savent pas vraiment quand. On prend donc notre mal en patience et nous attendons. Pas le choix!

2 H après, le bus arrive et quel bus!!

Franchement pas enchantée de monter dedans, Yann finit par y mettre les bagages comme il a pu et nous prenons place avec les locaux et une multitude de cartons et de sacs.

Vous pouvez constater l’enthousiasme de Louna aussi enchantée que moi. Yann aura eu la bonne idée de se mettre côté ravin et heureusement car sinon, je ne suis pas certaine que nous aurions fini le trajet en bus. Il aura aussi eu la bonne idée de me le dire quelques jours après afin de ne pas trop m’inquiéter.

Le bus est donc parti vers 16h, et c’est parti pour 4h de trajet épique.

Au bout d’un moment, nous arrivons en présence d’un éboulement, nous devons tous descendre du bus et passer à pied. Nous ne sommes pas les seuls, plusieurs voitures sont bloquées depuis 1H ou 2. Un tractopelle est là pour dégager la route.

IMG_5623

Ce moment fût finalement très rigolo.

Le bus est passé, nous pouvons repartir!

IMG_5628

Avant d’arriver à SAM NEUA vers 20h, le bus a fait un stop à Vieng Xai où on a pu retirer des Kips (Monnaie du LAOS) afin entre autre de payer le trajet en bus.

SAM NEUA

IMG_5633

Maintenant il est temps de nous mettre en quête d’un hébergement, en effet, à partir du LAOS, nous avons arrêté de réserver (exception pour Luang Prabang), nous choisissons sur place, cela permet de choisir en connaissance de cause (pas de mauvaise surprise) et surtout d’avoir des tarifs MEGA intéressant.

Yann se pose avec les bagages et on part toutes les 3 voir différentes guesthouses. Une fois la chambre trouvée (12 €) on file manger, on meurt de faim, la journée a été longue.

Le but de cette étape à SAM NEUA n’est clairement pas de visiter la ville, nous voulons poursuivre jusqu’à Luang Prabang mais pour se faire il y a  encore 16h de bus environ. Nous décidons donc de rester 2 nuits ici pour ne pas imposer aux filles trop de transports d’un coup.

Samedi 17 Novembre 2018 :

Un gars rencontré la veille nous a conseillé d’aller prendre notre petit-déjeuner au YUNI, ce que nous décidons de faire de bon matin.

Comme nous ne sommes pas du genre à ne rien faire, et même si la ville n’a rien de sensationnelle, nous partons nous promener toute la journée . Il nous faut acheter nos billets de bus pour le lendemain, alors direction la station de bus après une bonne montée sous un grand soleil. La chaleur est étouffante, ça change du Vietnam.

IMG_5663

Visite de la ville

Sur le chemin, on s’arrête observer une famille qui trie le riz.

IMG_5664

Découverte d’un marché avec des ventes un peu particulière : des rats séchés, des rats tout juste morts et éventrés, des écureuils ….Bref Emma ne s’est pas attardée devant chaque stand.

Nous n’avons pas pu prendre de photos des écureuils, vu que c’est illégal, ils ne veulent pas trop que ça se voit.

Nous finirons cette journée en retournant manger au même endroit que la veille, c’était simple, bon, très local avec une bonne ambiance.

IMG_5705

Dimanche 18 Novembre 2018 : Direction PHONSAVAN

Réveil à 6h30, un taxi réservé la veille à la station de bus vient nous chercher vers 7H pour nous emmener au bus.

Voici notre minivan

Ces minivans sont faits pour 12 personnes, mais bien souvent ils arrivent à en mettre beaucoup plus, une française nous a même dit que la veille ils étaient montés à 22 dans son minivan. Ils sont fous ces Laotiens!! Nous appréhendons donc un petit peu, 8h de trajet les uns sur les autres, c’est rigolo 1h mais pas plus.

Nous aurons de la chance car le minivan partira avec 12 passagers, 2 personnes sont montées en plus puis redescendues finalement et tant mieux.

Départ à 8h30 de SAM NEUA pour arriver à PHONSAVAN vers 16H.

Nous observons les paysages, et nous constatons que c’est très vert. Il y a également beaucoup de cour d’eau, les gens se lavent sans arrêt dans ces cours d’eau, y compris leur linge.

Petite pause repas où Yann a commandé une gigantesque soupe. Hummm!

Juste à côté du minivan, avant de repartir nous découvrons un temple et des moines.

Nous arrivons à PHONSAVAN sous la pluie, des trombes d’eau, un vrai déluge, on se demande comment aller à la recherche d’un hébergement. Et là OH MIRACLE, nous avions repéré une sorte d’auberge de jeunesse « NICE GUESTHOUSE » sur internet, et à la descente du minivan, un Monsieur se présente comme étant un chauffeur de taxi de ce lieu, il nous dit que c’est gratuit ET nous dit de monter avec lui. On hésite franchement, c’est tentant mais trop louche pour que ça soit vrai. Il nous explique que comme il pleut beaucoup, c’est comme ça ici.  Aussitôt dit, aussitôt fait, il embarque les bagages ainsi qu’un autre monsieur et nous sommes déposés devant la guesthouse sans avoir à rien payer. LE REVE!!! Et en plus, nous paierons 8€32 la nuit pour nous 4. Que demander de plus!

Petit explicatif sur PHONSAVAN

Phonsavan est une ville du LAOS bien connue pour être le point de départ de la visite de la Plaine des Jarres. Cette ville d’environ 57 000 habitants a été reconstruite durant les années 1970 après avoir été entièrement détruite par les bombardements durant la guerre du Vietnam. Ces bombardements, très importants dans cette région en font un des endroits d’Asie du Sud-Est les plus touchés par le bombes non explosées. Des accidents arrivent encore de nos jours et de nombreuses ONG sont présentes pour continuer le déminage.

L’origine de ce site reste mystérieuse, plusieurs hypothèses subsistent quand à la raison de la fabrication de ces jarres: rites funéraires, stockage de l’eau, fermentation de l’alcool..

De notre côté, nous faisons le choix de ne pas aller visiter cet endroit, différentes lectures nous font hésiter et pour confirmer tout cela, le temps n’est pas de la partie.

Les bombes sont réutilisées en décoration entre autre, ça fait partie de leur vie, de leur quotidien. (Bien-sûr il y a des accidents mais c’est aussi leur histoire, malheureuse certes, qui amènent des touristes dans cette ville)

Les laotiens ne cultivent pas beaucoup leurs terres puisque toute manipulation d’éventuelles bombes cachées dans le sol peut se révéler dramatique. Les enfants qui jouent dans les champs sont également touchés par moment. Nous avons expliqué à Emma et Louna l’histoire de ce pays, les différents pays que nous traversons ont d’ailleurs tous une histoire particulière. Pour comprendre tout cela, nous confirmons qu’être sur place, c’est vraiment plus enrichissant que d’apprendre cela dans des livres. C’est plus concret. Il est évident que si elle se découvre une passion pour ces endroits, elles pourront trouver des compléments dans les livres.

La trouvaille, Le Saint-Graal : Du Nutella!!!

La journée de demain s’annonce encore longue, 7h de bus pour nous rendre à Luang Prabang, alors dodo.

Lundi 19 Novembre 2018 : Direction Luang Prabang

Réveil à 6H30, on se rend à pied à la bus station, on achète 4 tickets et à 8h30 on part. Sur le chemin, nous avons fait une pause repas.

Nous arrivons à Luang Prabang vers 16h et franchement nous sommes enchantés car depuis 5 jours nous faisons quand même énormément de transports. Vous pouvez regarder sur la carte ci-dessous, nous sommes partis le 14 au matin de Cat Ba Island (Vietnam) pour arriver le 19 dans l’après-midi à Luang Prabang (Laos).

tour-of-laos-vn-cam21d-map

Arrivée à LUANG PRABANG

IMG_5763

Nous avons hâte de découvrir ce pays, très attendu de mon côté, un peu moins pour Yann qui finalement va l’adorer également au fil des jours qui passent. Les filles vont aussi beaucoup apprécier ce pays très calme, très zen. De belles rencontres vont avoir lieu, de magnifiques paysages vont nous ravir ainsi qu’une population plutôt agréable et souriante. Nous avons 30 jours pour découvrir ce superbe pays qui sera notre coup de cœur asiatique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s